dimanche 19 juin 2016

Les Dauphins d'Abord

L'Aquarium National de Baltimore a pris cette semaine une décision historique: créer un sanctuaire marin pour ses dauphins d'ici 2020. Un pas décisif dans le combat contre la captivité des cétacés, salué notamment par l'organisation Whale and Dolphin Conservation (WDC) qui a sorti un communiqué dont voici la traduction.

Les dauphins d'abord

Copyright: National Aquarium
Avec la récente annonce faite par l'Aquarium National de Baltimore de poursuivre le développement d'un sanctuaire pour les dauphins qu'il détient, ce dernier a consolidé sa position de leader dans l'industrie en redéfinissant et en légitimant une alternative plus naturelle pour prendre soin des dauphins captifs.

L'Aquarium a déjà démontré par le passé une volonté progressive d'établir certaines pratiques et certains programmes, comme l'intervention en cas d'échouages, mais aussi à travers sa prise de position contre l'acquisition de cétacés sauvages (dont les captures non viables de bélugas en Extrême Orient Russe) et, enfin, une adaptation du format de ses spectacles de dauphins. Ces avancées confirment l'engagement historique de l'aquarium dans la protection des dauphins.

A diverses reprises, l'Aquarium a fermé la zone des dauphins au public, avant de cesser complètement les spectacles de dauphins en 2012. Il a également mis en place un moratoire illimité sur la reproduction en 2011. L'Aquarium a également établi en 2011 une stratégie pour empêcher la collecte de cétacés sauvages pour quelque motif que ce soit, démontrant ainsi son rôle de leader en matière de conservation. En parallèle de cette démarche, l'Aquarium a aussi engagé une vaste enquête d'opinion publique sur les changements d'attitude au sujet des cétacés captifs, et il a essayé de prédire les tendances parmi la génération Y qui fera partie de son public dans les 30 prochaines années.

Le but final de l'Aquarium étant la relocalisation des dauphins dans un environnement plus naturel, ce dernier a annoncé aujourd'hui qu'il consacrerait le temps et les ressources nécessaires pour réaliser sa mission et permettre la mise en place d'un habitat marin naturel et aménageable donnant la priorité aux besoins des dauphins plutôt qu'aux humains, ce qui change des objectifs habituels d'une société commerciale ou de divertissement. L'un des premiers projets de l'Aquarium consiste à mettre en place une zone permettant à la fois de prendre soin individuellement de chaque dauphin, mais aussi de réaliser des études scientifiques bénéficiant aux dauphins sauvages et captifs.

WDC a partagé sa propre vision de ce que devrait être l'environnement d'un sanctuaire, en poursuivant son travail avec Merlin Entertainments afin de développer à la fois un sanctuaire pour les bélugas arctiques et un autre pour les dauphins Tursiops de Méditerranée. Nous avons conscience qu'il s'agit d'un processus long et compliqué qui requiert patience, persévérance, ainsi que la consolidation d'expertise de différents secteurs de la société. Nous partageons cette mission dans le but de développer un environnement plus naturel dans lequel les dauphins pourront évoluer et recouvrer leur santé et leur forme physique, et voire même pour certains avoir la possibilité de retourner à la vie sauvage.

Comme tous les autres mammifères marins, y compris ceux vivants dans un sanctuaire, les dauphins ont besoin de suivre un programme de stimulation actif, d’enrichissement et de soin. Le niveau d’attentes doit rester élevé en termes de restrictions et de libertés pour les dauphins qui vivent au sein de ces structures. Le National Aquarium de Baltimore souhaite continuer à délivrer un niveau de soin optimal pour le restant des jours de leurs dauphins. Comme dans tout sanctuaire marin, les soigneurs poursuivront leur travail d’évaluation des besoins psychologiques, physiques et sociaux des dauphins.  En revanche, les activités quotidiennes seront motivées par les dauphins, non plus par l’argent.

Bien que l’Aquarium ait déjà évoqué par le passé le développement d’un sanctuaire comme une option parmi d’autres dans le cadre d’une refonte de ses programmes de conservation et d’éducation, ainsi que de la rénovation de ses infrastructures pour dauphins vieillissantes, l’annonce faite ces jours-ci confirme son intention de prendre les devants et de développer une structure qui vise à optimiser le bien-être des dauphins et met la priorité sur la conservation.

Cette volonté et cet engagement sont renforcés par une nouvelle orientation plus éthique, lancée depuis des dizaines d’années à travers des sondages d’opinion. Ces derniers ont révélé le changement d’attitude du public vis-à-vis de la captivité. Naturellement, le National Aquarium s’est lancé dans une aventure historique vers un modèle pionnier qui permettra d’ouvrir de nouvelles perspectives pour une pédagogie collaborative impliquant toutes les parties prenantes, y compris les dauphins. Tandis que les dauphins  s’acclimatent à leur nouvel environnement, leur histoire et leur phase d’apprentissage se refléteront sur nous. Et alors que nous relevons les défis liés à une prise en charge à long terme et une durabilité de ces structures fonctionnant au rythme des dauphins, ces dernières incluront par la suite des centres de sciences appliquées dont l’objectif sera de développer les connaissances, d’améliorer les programmes de conservation et à termes, de reconnecter les dauphins à leur milieu naturel.

Tandis que le travail acharné se poursuit, nous soutenons le National Aquarium dans sa mission et nous sommes prêts à les aider à concrétiser leur projet. Peut-être qu’entre temps, d’autres delphinariums suivront cette voie. Pour l’Aquarium de Baltimore, la priorité est d’explorer le potentiel d’un sanctuaire marin pour ces dauphins, y compris pour ceux ayant toujours vécu auprès de l’homme. C’est un risque à prendre, mais il en vaut la peine car nous travaillons continuellement dans le meilleur intérêt des dauphins captifs. 

Article original ICI
Traduction: Bertille Bellon-Basille et Julie Labille