lundi 20 juin 2016

Chasse à la Baleine: la Norvège Tue Plus de Baleines Que le Japon et l'Islande Réunis

Selon un nouveau rapport, en 2015 et en 2016 la Norvège a tué plus de baleines que le Japon et l'Islande réunis. Pourtant, le pays scandinave échappe aux critiques internationales qui se concentrent sur le Japon.
Une baleine de Minke vient de se faire tuer et est hissée à bord du Kato, un baleinier norvégien. Crédit photo: John Cunningham / Getty Images
Le rapport, co-écrit par des membres de trois ONG (l'Animal Welfare Institute, Ocean Care et ProWildlife) établit que depuis 1993, les baleiniers norvégiens ont tué plus de 11 800 baleines de Minke (ou petits rorquals). En 2014 et 2015, la Norvège a exporté près de 180 tonnes de produits composés de baleine vers le Japon, l'Islande et les Iles Féroé.

La Commission Baleinière Internationale a interdit la chasse commerciale à la baleine avec le moratoire de 1986, ratifié par 88 nations. En tant que signataire, le Japon est souvent désigné comme le "mauvais élève" et se fait régulièrement taper sur les doigts, personne n'étant dupe de la valeur "scientifique" de leur chasse. Mais alors que les projecteurs sont braqués sur le Japon, la Norvège -qui n'est pas signataire du moratoire - a repris la chasse à la baleine en 1994, et semble passer à travers les critiques.
"Tout le monde s'est focalisé sur le Japon, la Commission Baleinière Internationale s'est concentrée sur le Japon, et il semble que tout le monde oublie la Norvège. Il est grand temps de s'intéresser de près à la chasse norvégienne." Kate O'Connell, consultante sur la vie marine de l'Animal WelFare Institute.
Le rapport insiste aussi sur la faible valeur marchande des produits issus de la baleine, en Norvège comme à l'étranger. Moins de 5% des norvégiens consomment de la viande de baleine plusieurs fois par an, et en achètent relativement peu. Le gouvernement norvégien a tenté de relancer le secteur en mettant en avant des produits comme le "whale pastrami" (une sorte de charcuterie à base de viande de baleine) ou encore des produits cosmétiques à la graisse de baleine. 

A l'export, l'industrie baleinière norvégienne rencontre aussi des difficultés puisque l'an dernier le Japon a renvoyé des cargaisons de viande de baleine pour des raisons sanitaires. 

Plus surprenant, la Norvège clame que la chasse à la baleine est une pratique "durable" qui permettrait selon eux de protéger les stocks de poissons dans la région. Un argument rejeté par de nombreux scientifiques (parmi lesquels des chercheurs norvégiens) qui affirment qu'au contraire, les baleines jouent un rôle crucial dans l'écosystème marin.


Alors que la Norvège ne fait pas partie de l'Union Européenne et n'est pas signataire du moratoire de 1986, comment faire en sorte que cette pratique cesse?
Selon Astrid Fuchs, membre de la Whale and Dolphin Conservation (WDC), la Norvège est un pays riche qui ne se laissera pas convaincre par des pressions économiques. Elle estime donc que les sanctions semblent inutiles. En revanche, selon elle, il faut mettre l'accent sur l'éducation et se concentrer sur l'électorat: "Si [les norvégiens] commencent à s'interroger sur leur gouvernement et réalisent que le whale-watching est une source de revenus supplémentaires, combiné à des actions diplomatiques entreprises par d'autres pays, cela pourra porter ses fruits."

Sources:
http://m.csmonitor.com/Environment/2016/0614/How-Norway-quietly-became-a-whaling-powerhouse
http://time.com/4370478/norway-whaling-report/
https://awionline.org/sites/default/files/uploads/documents/AWI-ML-NorwayReport-2016.pdf

Lire aussi: 
La Norvège Tue des Baleines Pour Nourrir Des Animaux Elevés Pour la Fourrure
Le Parlement Européen Appelle le Japon A Cesser la Chasse Aux Baleines
3 Millions de Baleines Tuées Par l'Homme Le Siècle Dernier