lundi 2 mai 2016

Les Delphinariums en France

Il y a trois delphinariums en France métropolitaine: au Parc Astérix dans l'Oise (60), à Planète Sauvage en Loire-Atlantique (44) et au Marineland à Antibes (06). En tout, 27 dauphins et 4 orques vivent sur le sol français. L'association C'est Assez! organise régulièrement des évènements devant ces parcs pour protester contre l'enfermement de ces mammifères marins hautement intelligents.
Outre-mer, 3 dauphins sont captifs au Mooréa Dolphin Center, à l'hôtel Intercontinental de Mooréa. 

Le Parc Astérix

Situé à Plailly dans l'Oise, le parc d'attractions a accueilli ses premiers dauphins en 1988 dans le "Théâtre de Poséidon".


C'est là que vivent actuellement 7 grands dauphins, 2 mâles (Guama et Cecil) et 5 femelles (Beauty, Femke, Aya, Baïly et Bahia). Parmi ces 7 dauphins, 3 ont été capturés: il s'agit de Guama, Beauty et Femke. Les autres sont nés en captivité. Auparavant 2 autres mâles faisaient partie du groupe, Ekinox et Naska mais arrivés à maturité sexuelle le parc les a transférés en Grèce, au delphinarium du parc zoologique d'Attique près d'Athènes, en juillet 2016. Notons également que Femke la mère d'Ekinox a fait une fausse couche en septembre 2016. 

Le bassin principal mesure 45 mètres de long pour 17,5 mètres de large et sa profondeur varie entre 2,5 m. et 4.5 mètres. Les dauphins évoluent dans trois bassins reliés entre eux. Le parc est fermé l'hiver, lorsqu'il est ouvert les spectacles de dauphins ont lieu 3 fois par jour et durent 20 minutes. Lorsque le parc est fermé, les soigneurs (une équipe de 10 personnes) continuent à travailler avec les animaux. L'eau des bassins est parfois chauffée l'hiver, à 14°C.

Depuis son ouverture en 1989, 11 dauphins sont morts au Parc Astérix: Elizabeth, Beïla, Laura, Cindy, Byos, Amaya, Athena, Thaïs, Borea, Baleos et Aloha. Le petit d'Amaya et de Pichi est mort-né en juin 2002.

10 dauphins nés au Parc Astérix sont toujours vivants; 3 d'entre eux vivent au Parc Astérix, 3 autres vivent à Planète Sauvage, 2 dauphins, Balasi et Liya, sont actuellement au delphinarium d'Harderwijk et 2 autres, Naska et Ekinox sont au delphinarium d'Attique (Athènes-Grèce) 

Le Parc Astérix fait partie du groupe La Compagnie des Alpes.


Planète Sauvage

Situé à Port-Saint-Père non loin de Nantes, le parc zoologique propose également des spectacles de dauphins depuis 2009.  Tout comme le Parc Astérix, il était exploité par "La Compagnie des Alpes" jusqu'en 2015 et est maintenant la propriété de la multinationale Looping Group.


Construit en 1998, le delphinarium de Planète Sauvage suscite une vive polémique. En effet il fut construit sans autorisation. Les autorités s'opposèrent alors au transfert de 4 grands dauphins en provenance de l'Aqualand de Tenerife. Il aura fallu près de 10 ans pour que les deux premiers dauphins, Théa et Amtan, arrivent à Planète Sauvage.

Actuellement, il y a 8 dauphins dans ce delphinarium; 6 mâles (Nouma, Amani, Péos, Ocean, et Galéo) et 3 femelles (Lucille, Amtan, et Parel).

Depuis son ouverture en 2009, 4 dauphins sont morts à Planète Sauvage: Théa en 2011, Minimos en 2012 (après avoir subi 3 transferts), Little, le bébé de Parel, mort l'an dernier 12 jours après sa naissance en enfin Aïcko, né au Parc Astérix et mort à l'âge de 6 ans deux ans après son transfert à Planète Sauvage. 

Les dauphins vivent dans 4 bassins d'une superficie de 1000 m2, et d'une profondeur de 5 mètres. 

Le parc a défrayé la chronique l'année dernière (2015) suite à la mort du delphineau de Parel, dans des circonstances similaires à celles entourant la mort du delphineau au Parc Astérix. Parel avait été mise à l'écart avec son bébé et une autre femelle, Lucille, qui avait été transférée à Planète Sauvage quelques semaines auparavant. En plein spectacle, les femelles se sont battues et le petit s'est pris un coup qui lui a été fatal. Le spectacle a continué malgré tout, mais quelques spectateurs ont vu la scène se dérouler sous leurs yeux. 
Autre polémique, Planète Sauvage a été mis en cause dans une sombre histoire: le parc aurait en effet vendu macaques à un laboratoire allemand pour des expérimentations. Un projet de zoo humain temporaire (qui n'a jamais vu le jour) a également suscité de vifs débats à l'époque, en 1994.


Pour en revenir aux dauphins, on s'aperçoit que les pensionnaires de Planète Sauvage ont subi de nombreux transferts, la plupart du temps de ou vers le Parc Astérix et aussi vers le delphinarium d'Harderwijk, véritable "usine à dauphins" (lire à ce propos cet article du site Dauphin Libre.)


Fin Août et mi-septembre 2016, deux dauphines, Parel et Amtan mettent au monde chacune un delphineau baptisés Nouma et Amani.

Marineland

Situé à Antibes dans les Alpes Maritimes, Marineland est le seul parc français à détenir des orques, en plus des dauphins (il n'y en a que deux en Europe, Marineland et Loro Parque aux îles Canaries, en Espagne). Fondé en 1970 par un industriel français, Martin de La Poype, le parc fait désormais partie du groupe Parques Reunidos, dont le principal actionnaire est le fonds d'investissement Arle Capital Partners.

Les dauphins du Marineland





Actuellement, 11 dauphins vivent dans le parc, 6 femelles (Lotty, Sharky, Malou, Ania, Jo et Nala) et 4 mâles (Rocky, Dam, Neo, Kai et Tux).

A ce jour, il est difficile d'obtenir des informations concernant l'état de santé du dauphin Alizé. Porté "disparu", il serait toujours vivant mais mis à l'écart (aucune raison n'a été donnée par le parc). 

30 dauphins sont morts dans le parc depuis son ouverture, dont Eclair et Mila-Tami en 2015. Marineland a caché la mort de ces derniers au public, mais a fini par reconnaître leur décès en juillet 2015, alors que les dauphins sont décédés en janvier et en février 2015. Lire cet article du site Dauphin Libre pour plus d'informations.
Cette année, le parc antibois a aussi déploré la mort d'Alizé.

En Mai 2016, Alizé meurt et en Juillet 2016, le Marineland accueil un nouveau dauphin dont l'origine reste encore floue, le jeune Tux, âgé d'environ 5 ans.
Pour plus d'informations lire cet article du site Dauphin Libre Ici

Les orques du Marineland


A son ouverture, le parc présente deux orques, toutes deux capturées dans la nature et rachetées à d'autres parcs, Calypso et Clovis. Calypso meurt en 1970, à l'âge de 11 ans environ. Clovis meurt en 1973, à l'âge de 4 ans.

Aujourd'hui, seules 4 orques vivent à Marineland: 3 mâles (Inouk, Moana et Keijo) et une femelle (Wikie).

Depuis l'ouverture, 8 orques sont décédées au parc: Calypso et Clovis, puis Kim, Betty, Kim II, Sharkan, et plus récemment Freya et son fils Valentin, à quelques mois d'intervalle. 

En octobre 2015, des intempéries ont ravagé le parc qui a réouvert en mars 2016. L'orque Valentin est mort quelques jours seulement après les inondations. Notre association, ainsi que Réseau-Cétacés et l'ASPAS ont porté plainte contre le parc Marineland en décembre 2015 (consultez cette partie du site à ce sujet.) La procédure est en cours.

Le parc est ouvert toute l'année, l'été des spectacles nocturnes sont proposés aux visiteurs. La cadence de travail est très soutenue pour les orques, dauphins et otaries qui assurent le spectacle quotidiennement.

 Le Moorea Dolphin Center

Situé sur l'île de Moorea en Polynésie française, le Dolphin Center n'est pas un delphinarium à proprement parler puisque contrairement à ses "homologues" métropolitains, les dauphins sont dans un lagon, et non dans un aquarium. Le lagon fait partie de l'hôtel Intercontinental de Moorea.


Il y a actuellement 3 dauphins captifs dans cet hôtel: une femelle, Hina, et deux mâles, Kuhakoa et Lokahi. Hina fut capturée en 1984 pour l'US Navy avant d'être achetée par par le Dolphin Quest Moorea en 1996.

Kuhakoa et Lokahi, eux, sont nés en captivité au Dolphin Quest Hawaï en 1994. 

Depuis son ouverture, 4 dauphins sont morts au Moorea Dolphin Center: Ellie, Benchley, Aito, et le petit d'Aito et Hina, mort-né.

Les dauphins sont utilisés pour des spectacles à la demande pour des groupes ou des individus avec possibilité de se mettre à l'eau avec eux moyennant un supplément tarifaire. Plusieurs personnalités françaises et internationales se sont  offerts un selfie avec les dauphins captifs de Polynésie. 

S'ils évoluent dans un environnement naturel, ces dauphins n'en sont pas moins prisonniers. Le lagon est en effet fermé par des filets et il leur est impossible de s'en échapper. Benchley, toutefois, a réussi à s'en échapper mais sans préparation il fut retrouvé mort quelques temps après sa "fugue".

Vue aérienne du lagon: 


Si l'endroit semble paradisiaque à première vue, pour les dauphins qui y sont enfermés, cela reste un espace clos et trop petit pour combler leurs besoins naturels.


Tous ces parcs exploitent des individus extrêmement sensibles et intelligents à des fins commerciales. 

Pour que cela cesse, une seule solution: boycotter les endroits qui enferment des dauphins.

N'hésitez pas à signer et à partager notre pétition pour interdire, à terme, les delphinariums en France. 

Pour protester contre l'exploitation des cétacés, rejoignez le mouvement "Empty the Tanks" (vider les bassins). Des manifestations sont organisées le 7 mai 2016 partout dans le monde. Vous trouverez la liste des manifestations organisées par C'est Assez! ICI. La liste complète de toutes les manifestations est ICI.