samedi 28 mai 2016

A Cause De SeaWorld, 17 Orques Ne Célébreront Pas La Fête Des Mères

Article original publié sur The Dodo le 6 mai 2015. Depuis, l'orque Unna est décédée.
Une traduction de Vox Delphini.

Crédit photo: YouTube.com / PETA officiel.

Un petit déjeuner au lit, des fleurs, un appel, un câlin..... Il y a mille et une  façons de faire plaisir le jour de la fête des mères. Pour les orques de SeaWorld,  il n’y a que peu de raisons de le fêter. 

Les orques sauvages vivent au sein de pods pouvant compter jusqu’ à 30 individus qui voyagent ensemble leurs vies entières (qui peuvent dépasser les 100 ans, comme c’est le cas pour l’orque surnommée Granny) et qui sont très soudés.


C’est en observant leurs propres mères et les autres membres de leur groupe que les jeunes femelles apprennent à s’occuper et à tisser des liens avec leurs petits.

A SeaWorld, les orques sont arrachées à leurs mères pour satisfaire les besoins de leur programme de reproduction, et pour faire davantage de profits financiers. Des mères captives ont étés filmées criant leur détresse quand leur bébé leur avait été enlevé. 
Voici  17 orques qui ont été séparées de leur mère par SeaWorld.



1. Ikaika

Photo: Wapcaplet / WikimediaCommons / CC BY-SA 3.0

Ikaika est né au Sea World d’Orlando. A l’âge de 4 ans, il est séparé de sa mère pour être envoyé au Marineland d’ Ontario au Canada. Il fut transféré au SeaWorld de San Diego quelques années plus tard.  

2. Kohana 
Quand elle eut 3 ans elle fut séparée de sa mère. Elles vivent désormais sur deux continents différents. Comme d’ autres femelles de SeaWorld,  elle n’a jamais appris à prendre soin de ses petits et rejeta deux de ses petits. 


3. Skyla 
La mère de Skyla, Kalina (maintenant décédée), a souvent aidé les autres femelles captives à élever leurs petits. Peut-être parce que ses propres bébés  (y compris Skyla) lui ont été enlevés et dispersés aux quatre coins du monde. A deux ans, Skyla fut séparée de sa mère et transférée en Espagne. 



4. Kalina 
Photo: Wapcaplet / WikimediaCommons / CC BY-SA 3.0

Kalina se distingue pour avoir "l’honneur" d être la 1ère orque née en captivité et  survécu jusqu’ à l’ âge adulte. C’est le « Baby Shamu » de SeaWorld (Le nom de « Shamu » est une marque déposée par SeaWorld, qui fait référence aux orques ‘stars’ de leurs spectacles, N.D.T.)  Elle sera séparée de sa mère à 4 ans, et sera envoyée  en l’espace de 16 mois dans trois parcs différents des États Unis.


5. Trua
A Orlando en Floride, Trua a passé trois ans avec sa mère avant que celle-ci ne soit envoyée à San Antonio. Ils furent réunis plus tard avant d’être à nouveau séparés l’année suivante.


6. Takara

La mère de Takara, Kasatka, l’a aidée à mettre au monde son premier bébé, soulignant le lien que les orques ont typiquement à l’état sauvage. Depuis, SeaWorld ne l’a pas seulement séparée de sa mère (au bout de douze ans) mais lui a également retiré deux de ses petits.

7. Tekoa
La mère de Tekoa n’a jamais appris à s’occuper de ses petits correctement. Ceux qui ont survécu lui ont été enlevés, y compris Tekoa, qui après 3 ans fut déplacé au Texas, puis à Loro Parque où il vit toujours aujourd’hui. 

Suite à des inséminations à répétition par SeaWorld, la mère de Tekoa est finalement décédée de complications survenues en mettant au monde un bébé mâle mort-né.


8. Keet
Photo: Wapcaplet / WikimediaCommons / CC BY-SA 3.0
Keet est né au Texas. SeaWorld l’a séparé de sa mère quand il avait un an et a décidé de le relocaliser  à maintes reprises dans tout le pays, montrant ainsi la façon dont ils traitent leurs animaux.

9. Tuar
Tuar a été enlevé à sa mère à Orlando en Floride lorsqu’il avait 4 ans et envoyé à San Antonio.

10. Unna

Unna a passé 6 ans avec sa mère au SeaWorld d’Orlando avant qu’elles ne soient séparées. Selon certaines sources, elle a aidé sa mère lorsque celle-ci a donné naissance à sa sœur, Ikaika. Unna a été séparée de sa famille et transportée à San Antonio.


11. Katerina
Katerina a été séparée de sa mère, Katina (qui fut capturée dans la nature et séparée de son pod) après deux ans passés ensemble. Katerina est décédée avant son onzième anniversaire. Katina, quant à elle, a eu 7 petits en captivité. Elle vit seulement avec deux d’entre eux,  qui ont survécu jusque l’âge adulte, au parc d’Orlando en Floride.  

12. Kayla et 13. Halyn
Photo: Wapcaplet / WikimediaCommons / CC BY-SA 3.0
Née à San Antonio, la mère de Kayla, maintenant décédée, a été envoyée à Orlando, moins de 2 ans et demi après la naissance de Kayla. Depuis, SeaWorld l’a envoyée dans tout le pays – dans l’Ohio, en Floride et de nouveau au Texas.
Kayla, qui n’a pas grandi avec sa famille dans un pod, a rejeté son propre bébé, Halyn, vraisemblablement parce qu’elle n’a jamais appris à s’occuper d’un petit. Halyn fut donc retirée à sa mère presque immédiatement après sa naissance. Elle n’avait que deux ans lorsqu’elle est morte.

14. Splash
Splash a été retiré à sa mère lorsqu’il avait deux ans et transféré du Marineland au SeaWorld de San Diego. Certains prétendent que Splash est mort de complications gastro-intestinales, dues au fait qu’il ingérait des quantités importantes de sable, qui  passait par le système de filtration de son bassin. Ce comportement anormal avait été noté par les dresseurs. Il se peut que cette « fixation » soit une conséquence du stress dû à son emprisonnement perpétuel et à l’ennui.

15. Sumar
Sumar a été élevé par des mères de substitution, après que sa propre mère, Taima, l’ait attaqué lorsqu’il avait 6 mois pendant un spectacle au SeaWorld d’Orlando. Elle n’avait probablement jamais appris à s’en occuper correctement, comme elle l’aurait fait dans la nature. Avant qu’il ne meure à l’âge de douze ans, la nageoire dorsale de Sumar s’était repliée, un phénomène rarement observé dans la nature mais qui est banal chez les orques mâles en captivité.

16. Taku
Taku et sa mère ont passé treize ans ensemble au SeaWorld d’Orlando avant qu’il ne soit envoyé au SeaWorld de San Antonio, où il est décédé 11 mois plus tard. Avant de séparer Taku de sa mère, SeaWorld les a laissés se reproduire – ce qui veut dire que la fille de Taku était aussi sa sœur. 

17. Keto


Keto a passé du temps dans chacun des quatre parcs de SeaWorld avant d’être expédié à Loro Parque, aux Iles Canaries en Espagne, pour un prêt d’une durée indéterminée. Son bien-être ne semble pas inquiéter SeaWorld. Séparé de sa mère lorsqu’il avait 3 ans, il est maintenant le père de sa demie-nièce, née de parents consanguins. Soulignant davantage le danger de garder des orques en captivité, dans un incident précédant la mort de la dresseuse Dawn Brancheau, Keto a tué le dresseur Alexis Martinez de Loro Parque lors d’une séance d’entraînement.


A SeaWorld, les orques sont prises au piège dans des bassins à l'étroit, elles sont consanguines et les bébés sont arrachés à leur mères.

Sea World est un endroit horrible pour les orques, qui endurent stress, ennui et dépression en captivité. Dans la nature, les orques vivent dans de grands groupes sociaux, passent souvent toute leur vie avec leur famille. Ce sont des animaux intelligents qui nagent jusqu’à 100 miles par jour et plongent des centaines de pieds au-dessous de la surface de l'océan, mais à SeaWorld ils sont enfermés dans un espace réduit dans des bassins stériles en béton. 

N'OUBLIEZ PAS : CHAQUE ENTREE POUR SEAWORLD CONTRIBUE DIRECTEMENT A LA SOUFFRANCE DE CES ANIMAUX MAJESTUEUX.