dimanche 8 mai 2016

24 mars 1989, l’alarme retentit à bord de l’Exxon Valdez...

24 mars 1989, l’alarme retentit à bord de l’Exxon Valdez : le pétrolier a heurté un haut fond et le pétrole commence déjà à se répandre dans l’océan…


Près de 42 millions de litres de pétrole brut viendront souiller la côte nord-américaine, provoquant l’une des pires marées noires de l’histoire, causant la mort d’une vingtaine d’orques, d’innombrables oiseaux, otaries et autres animaux marins

27 ans après, les stigmates de la catastrophe sont toujours visibles et tout l’écosystème en subit encore les conséquences désastreuses : les 2 pods d’orques victimes de cette marée noire risquent fortement de s’éteindre :

-    Le pod de résidentes a perdu 14 membres sur 36 à cause de la catastrophe et leur effectif n’a toujours pas évolué (ces orques se nourrissant de poisson, les scientifiques suggèrent que les bancs de saumon notamment ayant été décimés, la nourriture a manqué au cétacés)

-    Le pod de nomades a perdu 9 membres sur 22 et elles ne sont plus que 7 aujourd’hui. Ce pod n’a connu aucune naissance depuis et les 2 femelles restantes ne sont plus en âge de procréer.

Malgré ces faits avérés, les Etats-Unis ont décidé de clôturer toutes les poursuites judiciaires contre le pétrolier en octobre dernier, estimant que « ces espèces - arlequins plongeurs et loutres de mer -  ne sont plus exposées à ce pétrole de façon importante » …

N’oublient-ils pas un peu vite toutes les autres espèces victimes de la marée noire ?

Sources 
National Geographic : https://lc.cx/4s7t - Le Figaro : https://lc.cx/4s8Z – Romandie.com : https://lc.cx/4s7C