jeudi 21 avril 2016

Une prise de conscience?


"La captivité des cétacés arrive à un point charnière de son histoire, l’opinion publique est sérieusement en train de remettre en question la détention de ces mammifères marins, déclarés comme individus complexes, intelligents et sociaux par nature. Aux États-Unis et en France, l’écho anti-captivité se fait grandissant, et les parcs zoologiques aquatiques se trouvent désormais dans la tourmente.

Associations, ONG, biologistes spécialisés ou encore anciens dresseurs déplorent des conditions de captivité aberrantes où les dauphins seraient soumis par la faim, et par un dressage qui n’a rien de bienveillant (une industrie à but lucratif brassant des millions peut-elle seulement être bienveillante ?). Les associations dénoncent également la densité et les profondeurs des bassins qui ne suffisent pas à combler les besoins d’un dauphin qui peut se déplacer sur plus de 100 kilomètres chaque jour. Ces bassins aux eaux traitées ne peuvent pas non plus combler la curiosité et l’intelligence d’un delphinidé qui utilise des outils, un système d’écholocation (inutile et douloureux en bassin) et qui vit en lien serré avec les membres de son groupe.

Au-delà de l’intelligence et de la grande sociabilité de ces animaux, expliquées par les biologistes, au-delà de tous les mots et de tous les grands discours, ces images viscéralement empreinte d’une liberté insaisissable ne suffisent-elles pas au questionnement ? "

Merci à MrMondialisation pour cet article que vous pourrez lire dans son intégralité ici : https://lc.cx/4Btz ("Un superpod de dauphins (probablement des dauphins à long bec) observé au large du Pacifique")