vendredi 29 avril 2016

Quand Loro Parque se défend... et attaque !

Suite à la diffusion de cette vidéo réalisée par une militante en Avril 2016:



Le Loro Parque a immédiatement répliqué en rédigeant un article sur leur site: ICI

En voici la traduction, annotée de nos impressions et commentaires (en violet):

"La vidéo publiée sur le site internet du Dolphin Project est une nouvelle tentative de manipulation en utilisant l'exagération et la dramatisation d'une situation normale dans laquelle il n'y a pas de problème pour les animaux.
La vidéo montre Morgan ( dans le bassin médical) et Tekoa dans le bassin B interagissant à travers la porte.
Loro Parque justifie ainsi cette séquence,  comme quelque chose de normal.
Une orque qui veut rejoindre ses congénères, cela paraît en effet logique . .. mais est-ce normal de se fracasser la tête avec autant de force contre des barreaux de fer ?

L'interprétation selon laquelle Morgan est en train de souffrir d'une attaque de panique est complètement fausse et malveillante, ce que nous voyons c'est que Morgan veut ouvrir la porte pour accéder au bassin B et être avec Tekoa.
Quand un des ces animaux (Morgan dépasse maintenant 2,2 tonnes et Tekoa 2,7 tonnes) pousse la porte fortement cela produit le son sourd entendu dans la vidéo.
Certes, on peut aussi se demander ce que des animaux d'une taille aussi imposante font dans un si petit bassin.

L'interprétation d'une attaque de panique est complètement ridicule, étant donné que les orques sont entraînées quotidiennement pour entrer et rester tranquilles à l'intérieur du bassin médical puisque c'est un élément essentiel pour les vétérinaires pour faire des examens de routine sur les animaux et en traiter un s'il est malade.
Etre habitué à un endroit ne veut pas forcément dire qu'on s'y sent bien en permanence et en toutes circonstances... Par ailleurs, on voit bien qu'il ne suffit pas d'"entraîner" des animaux sauvages à faire quelque chose contre leur gré pour qu'ils restent tranquilles!
De la même manière qu'un chien gratte à la porte quand il veut rentrer dans une autre pièce, l'orque pousse la porte quand il veut accéder à un autre bassin.
Personnellement, si mon chien gratte à la porte je comprends qu'il veut sortir. 
Si en revanche, je le vois sauter, aboyer et s'agiter fortement alors il est évident qu'il y a un problème, une urgence... quelque chose de plus grave et c'est bien ce qu'on voit sur cette vidéo. Et jamais un chien ne se jettera, tête la première, contre une porte! Et si cela arrivait par accident, il ne le referait sûrement pas! Cette comparaison est tout simplement ridicule.

C'est surprenant que ceux qui préconisent la fin de la reproduction des orques soient choqués par ces images, précisément parce que la frustration sexuelle de ne pas avoir accès au bassin où sont les orques de sexe opposé peut déclencher ce type de comportement.
Il est assez savoureux de voir comme Loro Parque critique, quelques lignes au-dessus, le fait que le Dolphin Project ait interprété l'attitude de Morgan comme un état de panique, alors qu'eux-mêmes se permettent d'interpréter cela comme de la frustration sexuelle! Rappelons tout de même que Morgan n'a que 8 ans, or les femelles ne sont sexuellement matures que vers l'âge de 15 ans en moyenne. Chez les Résidentes du Sud par exemple, la plus jeune mère a eu son premier petit à l'âge de 11 ans. Sur quoi Loro Parque se base-t-il pour affirmer qu'il s'agit là de frustration sexuelle, qui par ailleurs est effectivement bien présente dans les bassins?
Les orques sont bien souvent séparées en dehors des shows et les groupes pour la plupart consanguins ne peuvent aller à la rencontre d'autres pods comme c'est le cas à l'état sauvage.
Alors oui les associations demandent la fin des programmes de reproduction, ce qui entraînera des frustrations sexuelles chez les animaux mais cela afin que plus jamais ne naissent de nouveaux petits esclaves qui eux ne connaîtront pas les multitudes de frustrations infligées en captivité: ne pas chasser, ne pas nager des centaines de kilomètres, ne pas plonger en profondeur, ne pas être séparé de sa famille etc...

Crédit photo: Dolphin Project
De plus en plus souvent, certaines organisations auto-proclamées défenseurs des droits des animaux se consacrent à lancer des campagnes de dénigrement sans aucune information basée sur le bien-être et la santé des animaux.
 Et se basent aussi, la plupart du temps, sur des faits et des recherches scientifiques, mais cela Loro Parque omet de le préciser bien entendu.

Les orques du Loro Parque sont sous l'attention de notre équipe de vétérinaires et reçoivent régulièrement la visite de spécialistes de cétacés, tout cela sous le contrôle des autorités compétentes en bien-être animal.
Aucun de ces professionnels n'a trouvé que ces allégations sur le stress et la cruauté étaient vraies.
Et aucun ne trouve à redire non plus sur les problèmes dentaires, de consanguinité, les agressions subies, les comportements stéréotypés etc.

Il n'y a aucun doute que l'intérêt de ces organisations qui conduisent ces campagnes de diffamation est de simplement obtenir des dons, ce n'est pas pour le bien-être des animaux mais pour leur propre bien-être et bénéfices.
Loro Parque semble oublier qu'en début d'année Ric O'Barry a passé plusieurs jours en prison pour avoir mis en péril la chasse aux dauphins au Japon.

Durant ces 22 dernières années, grâce au travail du zoo Loro Parque internationalement reconnu pour sa qualité , 16 millions de dollars ont été investis dans la conservation des espèces en danger sur notre planète.
Le plus important succès de ce travail a été de sauver deux espèces de perroquets en voie de disparition et d'aider beaucoup d'autres à ne pas disparaître pour toujours.
Faut-il rappeler que l'orque Morgan que l'on voit dans la vidéo est née libre dans les eaux norvégiennes ?
Que sa capture, enfin son " sauvetage "en Juin 2010 a ravi l'industrie de la captivité en Europe qui avait grand besoin de gènes frais ? (en savoir plus sur ce tour de passe-passe, lire cet article)
Ainsi, elle a rapidement été déclarée inapte à la réintroduction et envoyée en Espagne pour y faire le clown contre quelques poissons morts... mais de cela le parc ne se vante pas, il préfère vous parler des millions de dollars investis et de perroquets sauvés ( ce que nous ne dénigrons pas au contraire mais la question se pose tout de même : cela justifie-t-il la captivité des cétacés?)

Quels sont les résultats obtenus du Dolphin Project dans la conservation de la biodiversité ?
Il est intéressant de voir que Loro Parque, tout comme d'autres zoos et parcs marins d'ailleurs, se sert de ces deux termes -conservation et biodiversité - pour se défendre contre certaines accusations. Il est important de rappeler ce à quoi ces mots font référence. Commençons par la conservation, dans le contexte de l'environnement. Ce mot tend à perdre son sens originel à force de servir le discours des parcs zoologiques qui l'emploient pour parler de la "conservation des espèces". Mais peut-on rééllement parler de conservation lorsque les animaux sont voués à passer leur vie (ainsi que les générations nées en captivité) dans un milieu non-naturel? En quoi ces animaux qui ne rejoindront jamais leur milieu naturel sont-ils des exemples de conservation?
Intéressons-nous à présent au mot "biodiversité", contraction des mots "biologie" et "diversité". L"expression "biodiversité" se réfère donc à la variété et à la diversité du monde vivant. Or, peut-on parler de biodiversité lorsqu'il s'agit de mettre des individus d'une même espèce dans un bassin artificiel, sans possibilité d'intéragir avec d'autres espèces (si ce n'est leurs dresseurs!) qu'elles soient animales ou qu'il s'agisse de la flore marine? 
Enfin, puisque le Dolphin Project est directement mis en cause dans cette question, rappelons que cette organisation a participé avec succès à la réhabilitation de dauphins captifs dans l'océan (où il y a une vraie biodiversité, au sens strict du terme) et qu'il y a quelques jours, l'une des delphines ayant retrouvé la liberté a été aperçue avec son petit. Alors, même s'il s'agit - pour le moment- d'une exception, OUI, le Dolphin Project participe bel et bien à la conservation de la biodivérsité en rendant ces animaux à la nature.
Combien d'argent a été investi dans la sauvegarde des espèces les plus en danger ? Combien d'espèces ont été sauvées?
La sauvegarde des espèces en danger ne passerait, selon Loro Parque, que par l'argent (et a fortiori par l'enfermement). Alors que le Dolphin Project s'investit depuis de longues années pour que cessent les massacres de dauphins à Taiji, ou dans d'autres parties du monde, Loro Parque met en cause délibérément une association qui n'a eu de cesse de protéger les cétacés contre l'exploitation et la cupidité des hommes. Le Dolphin Project est une association à but non-lucratif, il est assez ironique qu'un parc -dont le but premier est de gagner de l'argent - mette en cause une association de défense des animaux.

Le terrible paradoxe est que non seulement il n'aide pas à préserver la nature, mais il vise à détruire ceux qui travaillent quotidiennement pour sauver les espèces de l'extinction.
Une fois encore, Loro Parque se pose ici à la fois en sauveur et en victime. Remettons les choses dans leur contexte: qui enferme des animaux et leur fait faire des spectacles pour amasser de l'argent? Qui essaie de détruire le travail de l'autre? Faut-il rappeler encore une fois que les orques, puisqu'il s'agit de cette espèce, ne sont pas menacées d'extinction?! L'allégation selon laquelle le Dolphin Project n'aide pas à préserver la nature n'est basée sur aucun argument, ni aucun fait, et est tout bonnement mensongère.
Comment peuvent-ils s'appeler les amoureux des animaux ?"
Sûrement parce qu'ils le sont. Richard O'Barry, ancien dresseur de "Flipper", a renoncé à son travail par amour de ces animaux, après le suicide de Kathy, l'une des femelles qui jouait le rôle du célèbre dauphin. Depuis 1970, il se bat sans relâche pour défendre les cétacés, pour essayer de se "racheter" après avoir participé à leur exploitation. Aujourd'hui âgé de 76 ans, il fait toujours de nombreux voyages pour son combat, avec une inlassable détermination et malgré la fatigue, malgré son âge avancé, il est partout où les dauphins ont besoin de lui. Alors, oui, Ric O'Barry est un véritable amoureux des dauphins. 

A lire également, notre article sur les mensonges et incohérences de Loro Parque au sujet de Morgan.