lundi 21 mars 2016

Des Nouvelles du Procès de Lolita / Tokitae

Message de Howard Garett, de Orca Network, daté du 3 Mars 2016


Lolita au Miami Seaquarium. Crédit photo: Leonardo DaSilva / Flickr
"Le 26 février, des efforts ont été déployés à Miami pour éviter l'action en justice suite au procès à l'encontre du Miami Seaquarium concernant la violation de l'Endangered Species Act, une loi qui interdit toute nuisance et mauvais traitement envers des animaux protégés, il s'agit ici de Lolita/Tokitae.


D'ordinaire, lors des médiations, les deux partis peuvent trouver un terrain d'entente via des allègements ou une certaine somme d'argent. Dans le cas présent, la seule manière possible de réduire le préjudice que nous pensons qu'elle endure chaque jour est de la faire quitter ces installations et de la rendre à la Mer des Salish, là où elle est née et où elle a grandi. Comme il l'a déjà fait par le passé, le Seaquarium a refusé de libérer Lolita. Un procès devant le juge fédéral de district à Miami est prévu dans le courant du mois de juin.

Mais il est clair que de nombreuses personnes à Miami considèrent qu'il est presque inimaginable qu'elle puisse retourner dans son habitat naturel. La perspective de la libérer dans des eaux hostiles les effraie sincèrement. Le bassin où elle effectue des représentations peut paraître un peu petit mais ils considèrent qu'elle y est bien soignée et comme ils ne connaissent que cet endroit, ils imaginent que c'est le seul qu'elle connaisse également. Ils imaginent que ce serait comme lâcher un caniche dans l'obscurité d'une forêt froide et humide. Ils veulent la protéger de ce destin effrayant.

Notre manière de percevoir Lolita/Tokitae est tout autre. Nous la voyons comme une orque très évoluée et profondément consciente, un individu qui appartiens à une famille issue d'une génération matriarcale et d'un groupe qui vit dans ces eaux. Elle a fait preuve d'un courage étonnant et une grande vivacité pendant de trop nombreuses années et elle dispose d'un grand potentiel pour retrouver une bonne santé et pour prendre ses propres décisions quand le choix de rester près des humains ou de retourner dans son domaine voire peut être même de retrouver sa famille va progressivement s'ouvrir à elle. Cette alternative ne nous effraie pas du tout car nous la connaissons beaucoup mieux que la plupart des habitants de Miami et car nous connaissons sa famille.

Depuis le début de la campagne pour libérer Lolita/Tokitae qui a commencé en 1995, ça a toujours été notre combat que de montrer aux habitants de Miami qu'elle peut être transportée sans problème pour traverser le pays et retourner dans les eaux qui l'ont vu naitre et qu'avec les attentions nécessaires et à travers des étapes progressives, elle peut retrouver la santé ainsi que ses capacités à pécher le saumon et qu'elle peut se réhabituer à vivre dans les eaux où elle a grandi et qu'elle connait bien mieux que n'importe lequel d'entre nous, si c'est ce qu'elle choisi de faire.

Nous continuons notre combat et le faisons de toutes les manières qui s'offrent à nous. Merci pour votre aide et votre soutien. - Howard"
Traduction: Alexandra Thomas


Vue aérienne du bassin de Lolita qui vit seule depuis la mort d'Hugo. Les défenseurs de Lolita dénoncent le fait que les dimensions de son bassin sont insuffisantes au regard de la loi. Par ailleurs, Lolita fait partie de la population des orques Résidentes du Sud, menacées d'extinction. A ce titre, elle devrait être protégée en vertu de l'Endangered Species Act.