dimanche 28 février 2016

L'Histoire Tragique de Corky

Voici l'histoire tragique de Corky, la plus vieille orque qui ait vécu en captivité jusqu'à présent. Cela fait maintenant 46 ans qu'elle vit loin de chez elle, dans un bassin en béton.


Elle avait 4 ans quand elle fut capturée en Colombie Britannique le 11 décembre 1969. Elle fut envoyée au Marineland Palos Verdes, près de Los Angeles, où elle restera jusqu'en 1987 pour être transférée au SeaWorld de San Diego où elle vit toujours.
Elle n'avait que 12 ans lorsqu'elle donna naissance à son premier petit, un mâle né de ses "amours" avec Orky, son cousin...
Ce fut la première naissance d'un épaulard en captivité.
Après une mise bas difficile, Orky poussa le petit mâle vers la surface de l'eau pour qu'il respire. Corky étant incapable de nourrir le bébé, le personnel dut intervenir et le petit fut gavé plusieurs fois par jour. Malgré cela, il continua à perdre du poids et mourut d'une pneumonie seulement 16 jours après sa naissance.
Corky connut six autres grossesses, dont la plupart se sont soldées par des fausses couches. Kiva, le petit de Corky qui ait vécu le plus "longtemps", est mort au bout de 46 jours.


A l'âge de 21 ans,  Corky a cessé d'ovuler. Dans la nature, les  femelles sont ménopausées entre 30 et 40 ans. Les orques font partie des seules espèces dont l'espérance de vie dépasse largement l'âge de la ménopause (les deux autres espèces étant les baleines-pilotes, ou globicéphales, et l'homme). La raison de cette particularité se trouve dans la structure sociale complexe des orques, qui passent toutes leurs vies auprès de leurs mères sauf lors des périodes reproductives. Les femelles jouent un rôle prépondérant au sein de leurs pods, elles s’occupent de leurs enfants et petits-enfants et les liens qui les unissent sont très forts.
Corky, elle, ne pourra jamais jouer ce rôle auprès de sa progéniture, pas plus qu’elle ne pourra revoir sa mère, Stripe, morte en 2000. Son pod d’origine, le pod A5, est identifié et localisé. Il s’agit d’un petit groupe d’orques qui réside au large de la Colombie Britannique. Parmi elles vivent le frère et la sœur de Corky, qu’elle n’a jamais connus.
En captivité, le fait de forcer des orques à vivre dans des espaces confinés avec des individus qu’ils n’ont pas choisis provoque inévitablement des tensions. En 1989, Corky eut une violente altercation avec Kandu V, une autre femelle. Le choc fut si violent que celle-ci se fractura la mâchoire, une artère fut sectionnée et elle mourut rapidement. Ironie de l’histoire, Corky est devenue la mère de substitution d’Orkid, le fils de Kandu, qui était âgé d’un an environ lorsque sa mère est morte.


Après 46 ans de captivité, forcée à participer à des spectacles jour après jour, année après année, Corky a aujourd’hui les dents très abîmées et est aveugle d’un œil. Pourtant SeaWorld continuera probablement à l’exploiter jusqu’à la fin de ses jours, tout en clamant qu’elle est un exemple de longévité puisque selon eux, les orques vivent en moyenne 35 ans dans la nature… Ce qui est bien évidemment faux.
Elle ne retrouvera probablement jamais la famille à laquelle elle a été cruellement arrachée en 1969. Après ces longues années de souffrances, Corky devrait avoir droit à une retraite paisible dans un sanctuaire marin qui lui offrirait de bien meilleures conditions pour finir sa vie. Là où elle a commencé : dans l’océan.