lundi 15 février 2016

Blackfish Gagne du Terrain en Orient- Une Nouvelle Guerre Se Prépare en Asie

Dauphins participant à un spectacle de cirque itinérant, à Bishkek en Russie. Crédit photo: AFP
Article de Dave Neale, Directeur de la Protection Animale pour l'association Animals Asia
Publié le 11 Février 2016, lire l'article original ici
Traduction: Vox Delphini 

Il est important de rappeler que l'argent est le moteur de la cruauté envers les animaux - c'est du business, et le business consiste à rechercher sans cesse de nouveaux marchés. Porté par les principaux acteurs de la protection animale, le film Blackfish a marqué le début de la fin pour les spectacles de dauphins et d'orques dans les pays orientaux.
Alors que le nombre de personnes en Europe et en Amérique prêts à payer pour voir ces spectacles diminue - mettant SeaWorld sur la sellette - il est nécessaire de rappeler que ces parcs sont aussi des clients. Lorsque SeaWorld a été stoppé en pleine expansion, ses cruels fournisseurs ont commencé à chercher un marché ailleurs. Et ils ont regardé vers l’Est…
Ces dernières années, nous avons constaté en Asie une demande croissante du public pour voir des cétacés en captivité. Cette demande est alimentée par une industrie qui ne voit dans la souffrance animale qu'une occasion de faire du profit, une industrie qui sépare les animaux de leurs familles et les vole à leur environnement naturel, les incarcère dans des bassins minuscules et leur fait faire des tours en échange de nourriture.
L'augmentation du nombre de cétacés utilisés à des fins de divertissement dans des pays comme la Chine, l'Indonésie et le Vietnam est un phénomène véritablement inquiétant à un moment où un terme à cette horrible cruauté pourrait être enfin en vue. C’est une industrie qui a un pied aux Etats-Unis, en Europe et en Australie depuis de nombreuses années, et plusieurs milliers d'animaux ont souffert et continuent de souffrir au nom du divertissement.

Il est répugnant d'imaginer que les gens derrière cette cruauté sont assez cyniques pour regarder le monde et chercher de nouveaux endroits pour continuer ce commerce de l'horreur. Ce qu'ils veulent, ce sont des lieux où les gens sont peu sensibilisés au bien-être animal, où il y a des vides juridiques et peu de contrôles visant à protéger les animaux captifs de la souffrance.

En Indonésie, les dauphins capturés à l'état sauvage sont soumis à des transports fréquents, et vivent dans des bassins minuscules dans le cadre de spectacles itinérants de dauphins. Nous ne pouvons qu’imaginer le stress causé à ses animaux par le temps passé dans ces transports, immobilisés dans des caissons. 


Dauphin sautant dans un cerceau en feu, spectacle de dauphins itinérant en Indonésie- Crédit photo: Dolphin Project 
Au Vietnam, des dauphins capturés sont soumis à des conditions de vie difficiles et contraints de façon ignoble à sauter dans des cerceaux en feu pour distraire un public en grande partie inconscient du stress et de la souffrance créés par de telles conditions de vie. 
En Chine, plus de 400 cétacés capturés à l'état sauvage croupissent en ce moment-même dans divers parcs marins, alors que de nombreux autres parcs sont en construction, alimentant une demande toujours croissante de captures d'animaux sauvages.
En janvier 2016, une installation de ce genre s'est ouverte dans un centre commercial de la ville chinoise de Guangzhou, au sud de la Chine, encourageant les consommateurs à s'arrêter et à découvrir des animaux comme des bélugas capturés qui nagent de façon stéréotypée dans leur piscine minuscule. Cet exemple illustre parfaitement l'attitude de l'industrie, qui traite ces animaux comme des marchandises qui sont utilisées, maltraitées et finalement jetées et remplacées lorsqu'ils tombent malades et meurent.

L'augmentation des parcs marins en Chine a alimenté une énorme demande pour la capture d'animaux sauvages en Russie et au Japon. Plus de 200 dauphins, globicéphales et fausses orques furent arrachés à leur foyer qu'est l'océan par le Japon et plus de 100 bélugas et au moins 9 orques ont été contraints de quitter leurs familles pour satisfaire cet appétit insatiable de la Chine pour des attractions toujours plus grandes.

Nous devons pointer du doigt ceux qui sont honteusement et directement responsables de ces captures d'animaux sauvages, de leur achat et de leur incarcération. Avec peu, voire aucune considération pour le fait que ces êtres vivent au sein de groupes familiaux complexes, au sein de sociétés construites sur la coopération entre les individus, l’empathie qu'ils ont pour les autres membres de leur famille et les comportements moraux qui assurent cohésion et harmonie dans le groupe. 

C'est ce message démontrant les capacités émotionnelles et cognitives de ces animaux socialement complexes que nous devons mettre en avant dans toute l'Asie, dans l'espoir qu'un public largement mal informé tournera un jour le dos à cette industrie et apportera son aide pour libérer ces êtres qui continuent de souffrir au nom du divertissement, et de faire en sorte que d'autres animaux ne subissent pas le même sort.

Pétition d'Animals Asia pour la fermeture du GrandView Aquarium dans le centre commercial de Guangzhou (Chine): 
https://www.animalsasia.org/intl/media/news/news-archive/this-chinese-mall-has-become-a-prison-for-animals.html