jeudi 31 décembre 2015

Un Nouveau Témoignage Explosif D’Une Ex-Salariée De SeaWorld


Un nouveau témoignage explosif d’une ex salariée de SeaWorld

« Si les gens savaient ce que je sais, ou s’ils avaient vu ce que j’ai vu, ils (SeaWorld) ne vendraient plus de billet. »

Sarah Fischbeck a travaillé pendant 6 ans au SeaWorld de San Diego comme technicienne de maintenance de la qualité de l’eau. Elle participait au nettoyage des bassins et a donc eu maintes occasions de plonger avec les animaux et ce qu’elle a vu l’a incitée à démissionner en 2013.

Elle nous raconte qu’à l’occasion du nettoyage des bassins des orques, il n’était pas rare de trouver des lambeaux de peau qu’elles s’arrachaient mutuellement, et que certains employés n’hésitaient pas à ramener ces « trophées » chez eux comme « souvenir » !

Les orques soumises au stress de la captivité et à une promiscuité forcée dans un espace très restreint sont très agressives entre elles. Elles évacuent même leur frustration en attaquant des oiseaux qu’elles réduisent en miettes sans même les manger ou contre les dresseurs…

La solution miracle trouvée par SeaWorld : le Valium et autres tranquillisants pour museler ces comportements agressifs et ne surtout pas écorcher leur belle image de « protecteurs » des animaux…

S’il vous plait, n’achetez pas de billet qui ne servent qu’à financer ces prisons-mouroirs. On compte sur votre soutien ;)

#emptythetanks #nonalacaptivite #nachetezpasdebillet